•  

     

    FOUAD  FÉLIACHI

     

     

    Mon livre, Biskra de mon enfance est en vente en France.
    كتابي بسكرة من طفولتي للبيع في فرنسا
    Biskra de mon enfance. Rétrospective de 3000 ans d’histoire
    Thème : Essai / Étude autres
    Format : Roman (134x204)
    Nombre de pages : 114
    Date de publication : 21/12/2018
    ISBN : 9782414314966

    Épilogue par El Hadj Djamal Eddine Féliachi 

    Tout le plaisir pour moi est de recommander, à tout un chacun, de connaître l’histoire des Ziban car, pédagogiquement, elle est motivée fondamentalement par l’inspiration passionnée, et l’établissement de la continuité de l’identité et de l’existence individuelle et collective inscrite dans le temps.

    De tout ce qui vient d’être exposé, aussi sommaire soit-il parfois, orienté évidemment par des vecteurs historiques multidimensionnels, les Ziban et leur Reine Biskra, qui sont à la croisée des chemins, entre un passif culturel dominant et un avenir ferme et évidemment contingent, vont-elles pouvoir continuer à prospérer, arriver à atteler leur char, à une étoile et faire promouvoir davantage leur contrée ?

    Les habitants du sud, jadis, avaient bien imposé leurs structures, en totale conformité avec les conditions naturelles spécifiques de leurs régions, et ce durant toutes les époques, ce que nous avons bien perçu dans le présent ouvrage.

    C’est bien grâce à l’histoire que nous retenons le premier et dernier privilège majeur indispensable à la vie, communautaire des sociétés évoluées qui est le comportement saint et digne, qui corrobore le principe fondamental de la référence humaine et son génie.

    Profitons de l’histoire, et revenons à nos sources, pour en créer un modèle des plus rationnels en termes de valeur basé totalement sur le capital humain.

    J’ai hâte de parachever le présent épilogue pour que je puisse terminer avec cette citation prodigieuse de Nelson Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde!».

    edilivre.com

    Biskra de mon enfance 

    Biskra, Sokkra, Vescra, Vecera, Adbesran, Ad Piscinam… toutes ces nominations ont fait l'objet d'une grande recherche approfondie. Parmi elles, plusieurs disent que son nom descend de l'ancien nom berbère « Vecera », qui signifie « station » ou « endroit » d'échange commercial, vu sa situation...........

     

     Quelques photos de notre  Cher FÉLIACHI FOUAD  au " HIRAK " à  Alger.

     


    votre commentaire
  • BISKRA ET LES ZIBAN

     

    Collection  Les Français d' Ailleurs;

    * ZIBAN- pluriel arabe

     

    Un ouvrage broché de176 pages, au format: 21X29 cm
    Nombreuse illustration n/b
    Publié en 1988 par Hubert CATALDO

     

    Pour tous les  Biskris qui s'intéressent au siège et à  la bataille de ZAATCHA, les pages: 32.33.34.35.36.37.38. y sont consacrées.

     

    http://www.ebay.fr/itm/BISKRA-ET-LES-ZIBAN-HUBERT-CATALDO-/300370517489

     


    votre commentaire
  • Un livre de Mohamed Balhi  ----------ZAATCHA  1849  - L'insurrection des Ziban.

     

     

     

     

     

     

     

    L'insurrection des Ziban - ZAATCHA 1849 -

     


    votre commentaire
  • Mohammed Saïd-Hachani est né à Chetma, petite oasis non loin de Biskra (Algérie).

    Éducateur principal de la jeunesse et artiste autodidacte, il a suivi une formation artistique

    et pédagogique à Constantine de 1978 à 1980. Il a alors enseigné le dessin et la peinture en maison

    des jeunes, parallèlement à sa fonction. Après une longue période d’inactivité artistique de 1984 à 2008

    pendant laquelle il s'est consacré à l'éducation de ses enfants, il a repris le pinceau et sa palette

    de couleurs, envoûté par les oasis, sa source d'inspiration. Mais c’est parce qu’il était également

    animé par l'écriture qu’il a troqué ses pinceaux contre la plume afin d’écrire ses impressions,

    ses observations et son savoir. Il nous offre aujourd’hui Biskra Oasis

    de l’art / 1848 – 2011 aux éditions Edilivre.

    Résumé

    Parler du Sahara comme d’une indéfinissable splendeur et une aridité sans parler des artistes,

    c’est comme travailler à remplir la mémoire et laisser la conscience vide.
    Biskra et la région des Ziban, ont de tout temps enchanté écrivains, poètes, artistes et hommes

    politiques. Ils en témoignent par des ouvrages littéraires, artistiques ou tout simplement dans

    des lettres dans lesquelles ils racontent leur admiration pour cette magnifique contrée du sud-algérien.
    Parmi les témoins du passé, et à partir de 1848, plus de cent quarante artistes de toutes nationalités et

    de toutes écoles se sont succédé dans cette région. Ces maîtres clairvoyants, à l’appréhension

    si prompte, au jugement si sain, semblaient n’avoir jamais fait autre chose que de peindre la beauté

    et savourer la douceur du Sahara.

     


    votre commentaire
  • Notre Cher: HENRI TOUITOU

     

    " Ce temps qui me sépare de Biskra"

     

    " Ce temps qui me sépare de Biskra"

                                                                           

    " Ce temps qui me sépare de Biskra"

                                                                               

    " Ce temps qui me sépare de Biskra"

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique