• Biskra oasis de l'art 1848 - 2011

    Mohammed Saïd-Hachani est né à Chetma, petite oasis non loin de Biskra (Algérie).

    Éducateur principal de la jeunesse et artiste autodidacte, il a suivi une formation artistique

    et pédagogique à Constantine de 1978 à 1980. Il a alors enseigné le dessin et la peinture en maison

    des jeunes, parallèlement à sa fonction. Après une longue période d’inactivité artistique de 1984 à 2008

    pendant laquelle il s'est consacré à l'éducation de ses enfants, il a repris le pinceau et sa palette

    de couleurs, envoûté par les oasis, sa source d'inspiration. Mais c’est parce qu’il était également

    animé par l'écriture qu’il a troqué ses pinceaux contre la plume afin d’écrire ses impressions,

    ses observations et son savoir. Il nous offre aujourd’hui Biskra Oasis

    de l’art / 1848 – 2011 aux éditions Edilivre.

    Résumé

    Parler du Sahara comme d’une indéfinissable splendeur et une aridité sans parler des artistes,

    c’est comme travailler à remplir la mémoire et laisser la conscience vide.
    Biskra et la région des Ziban, ont de tout temps enchanté écrivains, poètes, artistes et hommes

    politiques. Ils en témoignent par des ouvrages littéraires, artistiques ou tout simplement dans

    des lettres dans lesquelles ils racontent leur admiration pour cette magnifique contrée du sud-algérien.
    Parmi les témoins du passé, et à partir de 1848, plus de cent quarante artistes de toutes nationalités et

    de toutes écoles se sont succédé dans cette région. Ces maîtres clairvoyants, à l’appréhension

    si prompte, au jugement si sain, semblaient n’avoir jamais fait autre chose que de peindre la beauté

    et savourer la douceur du Sahara.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :