•                                           LA PALESTINE: HAMAS DE GAZA ET ISRAËL

                                    "Opération: "Plomb durci"  du: 27/12/2008 AU 21/01/2009

                                    "Dénonciation et compassion humaines rythmées"

                               http://www.edilivre.com/la-palestine-hamas-de-gaza-et-israel.html




    votre commentaire
  •  

                                       " LES EVENEMENTS DE FRANCE- 2005- LES BANLIEUES DE PARIS"

     

    http://www.edilivre.com/les-evenements-de-france-les-banlieues-de-paris-2005.html


    votre commentaire
  • Mohamed Laïd ATHMANI

    Portrait . Mohamed Laïd Athmani . Poète, nouvelliste et romancier

    L’engagement pour seul crédo

     

    Il faut voir et entendre Mohamed Laïd Athmani déclamer ses poèmes ou vous entretenir du contenu de ses nouvelles et romans, pour vous faire une idée de la force et de la conviction de cet homme engagé pour les grandes causes nationales et internationales jusqu’au bout des ongles et de sa plume aiguisée à souhait.

    «Tout ce qui touche à la dignité de mon frère l’homme et aux valeurs humaines me touche profondément», vous dira-t-il d’une voix de mentor. Né en 1949 à Biskra à Dar Tbiba (Maison de la doctoresse), il entre à l’école primaire française des Allées à l’âge de 9 ans. Puis au collège Youcef Lamoudi pour devenir, après l’obtention du certificat de fin d’études, instructeur, instituteur, universitaire et professeur à l’ITE de Biskra où il a exercé de 1980 à 1988 «sans aucune indemnité différentielle», se rappelle-t-il.

    Dans ses œuvres, il va en effet droit au but et le mot dit ce qu’il dit sans aucune forme de connotation latente. Son envie d’écrire et de dire son mal et ses espoirs est née des événements d’Octobre 1988 qui sont, pour lui, «fatidiques, inconcevables et inattendus». Cette date marque une rupture épistémologique avec le système persévérant dans son autisme suicidaire et qu’il accuse d’avoir bradé la jeunesse algérienne, dit-il. Dans Octobre noir, édité à la Pensée universelle en France, il exprime son effarement et sa peur de voir l’Algérie, après tant de sacrifices pour la liberté, se retrouver à réprimer ses propres enfants.

    Dans L’Angoisse dans l’œuf, recueil de succulentes nouvelles paru aux éditions ENAG en 2008 avec le soutien du ministère de la Culture, il laisse son imagination fouiller, vadrouiller, interroger les aspects les plus intimes de la naissance et de la vie des hommes. Auteur de 12 livres tous plus intéressants les uns que les autres, cet enseignant de français reconverti dans la littérature «par la force des choses», souligne-t-il, est épris de liberté et d’égalité pour tous les êtres humains sans distinction de race, de religion ou de culture. Ses coups de gueule prennent la forme de poèmes, nouvelles, contes et romans où il aborde des thèmes liés à la vie des jeunes de souche algérienne dans les banlieues françaises, à celle des Palestiniens, à l’apparition d’une faune de Chats dans l’Algérie contemporaine.

    Dans Contes et portraits de chats, édité aussi par l’ENAG, il dépeint et brocarde avec humour et exactitude les Algériens d’aujourd’hui. Connaissant un indéniable succès auprès des libraires, lecteurs, défenseurs des droits de l’homme et des internautes, la dernière production littéraire de M. L. Athmani intitulé Le Sahara occidental, chronologie poétique d’une injustice et d’un combat qui perdurent, éditée chez Edilivre, soulève le voile sur cette affaire qui empoisonne les relations algéro-marocaines depuis des décennies et cela au détriment des peuples de la région.

    Vu son âge, on pourrait croire que cet auteur pâtit de rupture numérique. Aucunement, c’est un internaute d’expérience qui utilise cet outil moderne pour diffuser ses œuvres et participer à toutes les causes «valant le coup», fait-il remarquer. A noter que les œuvres de M. L. Athmani sont dûment répertoriées à la Bibliothèque nationale de France (BNF), mais que ses livres, même ceux publiés avec le soutien du ministère de la Culture du temps de Khalida Toumi, ne le sont pas à la Bibliothèque nationale d’Algérie (BNA). 

    Hafedh Moussaoui

     

     "" OCTOBRE NOIR ""

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le recueil de poèmes " OCTOBRE NOIR" a été édité à compte d'auteur auprès de:                                                               "LA PENSÉE UNIVERSELLE-Éditeur. - 4, rue Charlemagne.PARIS/ FRANCE.

    Urgence du moment obligeait. ( C'est que l'on appela par la suite, en ce qui concerne les écrits lors de la décennie noire,  "L’ÉCRITURE DE L'URGENCE" )

    Ce que certains ne pouvaient point comprendre. C'est que c'était le moment où il fallait au plus vite crier, alerter l'opinion, resserrer les rangs aussi. C'était une première en Algérie depuis l'indépendance.                                            "L'ENGAGEMENT poétique, semble être totalement ignoré chez nos jeunes compatriotes, disait l'auteur:                          Mohamed Laïd ATHMANI.

    Le recueil fut déposé le mois de mars 1989, cinq mois après les événements du cinq octobre 1988., il fut édité       en avril 1990    . POUR LIRE QUELQUES EXTRAITS, cliquez dessus le lien ci-dessous:

     "" OCTOBRE NOIR ""

     

     

     

     http://www.oasisfle.com/culture_oasisfle/laid_athmani.htm    

    VOIR aussi: ---   http://motsdtete06damizour.unblog.fr/2008/10/07/octobre/comment-page-1/http://motsdtete06damizour.unblog.fr/2008/10/07/octobre/comment-page-1/

     

                                                                                                        LE VESCERIEN

                        

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique